Bienvenue dans notre Foire aux questions

Une question ?
Des réponses.
Et la partie recommence !

Potions & Sortilèges

Précisions générales & définitions

  • Alec Cendre, le sort ultime = 1 sort
  • Choisir une carte suppose de voir les cartes de son adversaire (Sort du corbeau)
  • Dans les possibilités d’action de jeu : association d’un sort et du contre-sort qui correspond à ce sort (voir liste dans la règle du jeu).
  • Cartes Sortilège = Sorts + Contre-Sorts + Cartes Spéciales

Pioche = Tas de cartes dans lequel on va aller prendre un élément au hasard.

Défausse = Tas des cartes  dont on se débarrasse (carte jouée ou inutile)

Echanger des cartes = troquer des choses de valeur / quantité équivalente

Johan : Qu’est-ce que le réassort ? Et quand doit-on le faire ?

Le réassort des cartes se fait uniquement à la fin de son tour de jeu (on reprend des cartes de manière à en avoir 6 en main ( si on en avait déjà 6, on n’en reprend pas). Si, au moment de jouer, on a 2 ou 3 cartes, on joue avec ce qu’on a (si pas possible de lancer un sort ou de faire une association, on peut soit lancer son pouvoir, soit jeter sa main et prendre 6 nouvelles cartes dans la pioche).

Damien : Comment gère-t-on les cartes spéciales ?

Avant le 1er tour, dans l’ordre du tour, les joueurs révèlent et jouent les cartes spéciales s’ils en ont.

Si Tombapic est joué en premier, il n’y a pas de défausse, donc le joueur ne récupère pas de carte. Si une « La pie Birthday » est jouée en premier et Tombapic ensuite, le joueur peut récupérer et jouer La pie Birthday.

Si Volcano est joué, il n’y a pas d’ingrédients dans les chaudrons, donc la carte est juste défaussée : 0 carte Ingrédient jetée, 0 carte piochée. Il ne se passe rien au niveau du chaudron.

En cours de partie, les cartes spéciales sont jouées de suite, dès qu’elles sont piochées. Jouer une carte spéciale n’est pas une action de jeu. Il n’y a donc pas de réassort après avoir joué une carte spéciale.

Alice : Comment utilise-t-on la carte Volcano ?

Lorsqu’on a Volcano dans son jeu, on joue la carte de suite puisque c’est une carte Spéciale. On jette TOUS ses ingrédients dans la défausse. Ensuite, on pioche (donc dans le tas de pioche) LE MÊME NOMBRE de cartes Ingrédient que le nombre d’ingrédients jetés. On ne garde que les ingrédients qui sont dans sa liste (carte Potion) et en un seul exemplaire. Les ingrédients jetés avec Volcano ne sont pas achetables par les autres joueurs.

Par exemple :

– on a 3 ingrédients dans son chaudron
– on tire Volcano
– on jette 3 cartes dans la pile de défausse des cartes Ingrédient
– puis on pioche 3 nouvelles cartes Ingrédient dans la pioche des ingrédients
– on vérifie si on a les nouveaux ingrédients dans sa liste (carte Potion)
– les ingrédients qui ne sont pas dans la liste, ou qui sont en double (chaque ingrédient de la liste ne doit être qu’en un seul exemplaire dans le chaudron) sont défaussés (pile de défausse des ingrédients)
– les ingrédients qui sont dans la liste (s’il y en a), sont placés sous notre carte Chaudron (en un seul exemplaire par ingrédient)

Bien sûr, si on tire Volcano alors qu’on n’a pas encore d’ingrédients dans son chaudron, on peut souffler, on ne perd rien ! (0 ingrédients jetés, 0 récupérés : même logique).

Si vous piochez 2 ingrédients identiques dont le nom figure dans la liste, vous en gardez un et vous jetez l’autre.

Emilie : Comment marche l‘achat d’ingrédients et la gestion des pièces d’or ?

Lorsqu’on pioche un ingrédient, on vérifie si on l’a dans son chaudron. S’il n’est pas dans la liste (carte Potion), on le met de suite en vente. Si personne ne l’achète, toujours de suite, la carte est défaussée. Lorsqu’un ingrédient n’est pas acheté, il ne reste pas en vente puisqu’il est défaussé.

Si personne n’achète l’ingrédient, tant pis. Chacun met en place la stratégie qu’il souhaite et fait aussi en fonction des cartes qu’il possède. Il y a des parties où très peu de pièces d’or circulent, d’autres où certains joueurs seulement ont beaucoup de pièces, et des parties où tout le monde a des pièces. Cela ne remet pas en question les différents choix d’action de jeux et la mécanique de vente ou de défausse des cartes ingrédients.

Anne : Comment marche l’elfe noire ?

Les joueurs laissent leurs cartes sur la table puis changent physiquement de place. La sorcière (pas le joueur, se référer à la carte Sorcière) qui a lancé le sort fait le réassort de ses cartes pour en avoir 6 en main. La sorcière suivante à jouer sera celle à gauche de cette sorcière-là.

Le joueur (cette fois on parle du joueur) qui a lancé le sort récupère un ingrédient à l’issue du combat.

Exemple :

Carte Yapluka (joueur B)

Carte Yapafoto (joueur A)

Carte Cépakoul (joueur C)

Carte Manjunra (joueur D)

  1. Yapafoto lance l’elfe noir à Cépakoul.
  2. Le joueur A laisse son jeu sur la table. Le joueur C laisse son jeu sur la table
  3. Les joueurs A et C échangent de place l’un avec l’autre
  4. Le joueur C prend le jeu de Yapafoto et le joueur A prend le jeu de Cépakoul
  5. Le joueur C fait le réassort de ses cartes
  6. Le joueur A pioche un ingrédient puisqu’il a gagné le combat

Le joueur suivant est le joueur B, à gauche de la carte Yapafoto